• George Alec Effinger est né en 1942 et mort en 2002. C'est un auteur américain de science-fiction. Son plus grand succès est assurément sa trilogie de Marîd Audran qui a pour décor le Moyen-Orient du xxie siècle, où figure l’utilisation d’implants et modules cybernétiques qui permettent aux humains de modifier leur corps comme leur personnalité. Ces romans se déroulent en fait dans un quartier inspiré du French Quarter de La Nouvelle-Orléans et raconte des histoires de travestis, entre autres personnages, qu’Effinger a fréquenté dans les taudis de cette ville. Le quatrième qui devait suivre, "Word of Night", il n’écrivit que les deux premiers chapitres, publiés dans l’anthologie Budayeen Nights, (2003). Toute sa vie Effinger a souffert de problèmes de santé, d’où des frais astronomiques qu’il ne pouvait payer. Il s’ensuivit que l’hôpital fit main basse sur ses droits d’auteur, droits qu’il finit par récupérer. Effinger a été marié dans les années 1970-1980 à l’artiste Beverly K. Effinger, puis quelques années avant sa disparition à l’écrivain de SF Barbara Hambly.

Les nuits du Boudayin

Entre polar et anticipation, cette trilogie est un chef d’oeuvre !

Intégrale contenant les titres :
Gravité à la manque
Privé de désert
Le Talion du cheikh
et 8 nouvelles inédites

Le Boudayin était un coin dangereux et tout le monde le savait. C’est pour ça qu’un mur le ceignait sur trois côtés. Pour dissuader les voyageurs d’y entrer, mais ils venaient quand même. Toute leur vie durant, ils en avaient entendu parler, et ils s’en seraient voulu de rentrer chez eux sans l’avoir connu de visu. La plupart entraient par la porte orientale et remontaient la Rue, curieux ; ils commençaient à se sentir nerveux au deux ou troisième carrefour et se cherchaient un coin où s’asseoir pour boire un coup et avaler un ou deux cachets. Après ça, ils rebroussaient chemin vite fait en s’estimant heureux d’avoir pu regagner leur hôtel sans encombre. Quelques-uns n’avaient pas cette chance et restaient sur place, au cimetière.

Marîd Audran est un privé, habitué des bars de sa ville, plus porté sur l’alcool et la drogue que sur le Coran, ami des prostituées et des loubards, et farouchement indépendant. Contrairement à une bonne partie de ses amis, il refuse de se faire câbler le cerveau jusqu’au jour où un tueur fou se met à massacrer à tout va dans le Boudayin et que Marîd va devoir mener l’enquête.

Avec la trilogie consacrée à Marîd Audran et au Moyen-Orient futuriste, Effinger rend un  hommage amoureux au roman noir. Le même monde imaginé par l’auteur, avec son mélange de palabres, d’implants cybernétiques, de sourates et de transsexuels connectés, est d’autant plus convaincant à la vue de l’actualité. En trois romans et huit nouvelles, Effinger a tout simplement bâti l’une des œuvres incontournables des littératures de l’imaginaire, à la fois originale, ironique et transgenre.

ISBN: 978-2-35408-288-8 / janv 2015 / Grand format cartonné 850 pages / 30 € / Illustration Olalekan Jeyifous

30,00 

Coût d’envoi : 1€ pour la France métropolitaine et l’Europe francophone.
Pour les autres pays, merci de nous contacter.
Les commandes sont traitées dans les 24 à 72h.

Ce qu'ils en disent :

Retrouvez bientôt les avis des libraires, bibliothécaires, journalistes, blogueurs et blogueuses.

À découvrir également