• De nombreuses rumeurs courent sur cet homme étrange. Il aurait travaillé dans le domaine de la conception d’usines, de centrales énergétiques, et autres ouvrages d’industrie lourde ; aurait participé, avec deux associés, à la fondation d’une maison d’édition du nom de Harnois, qui publiait des magazines (sur véritable papier) traitant du passé des Origines, cela à une époque où le Réseau était balbutiant ; il aurait utilisé la science des calculateurs de cette même période reculée pour faire renaître des citadelles disparues ; il aurait pratiqué l’Art antique du Jiu-Jitsu, celui de l’escrime ancienne ; participé à des reconstitutions de batailles de l’Age des Ténèbres pré-Expansion ; il aurait habité près de la légendaire Mer Atlantique, mais également en d’autres lieux, dont la capitale Subtile, la ville Eiffel dont le symbole, sauvé, trône maintenant sur E’Rop... Oui, mes amis, celui qui, avant de coucher l’épique "Sacrifice du Guerrier" sur papier, rédigeait de courts récits tirés d’anecdotes du passé pré-Expansion, aurait fait tout cela... Ce que nous pouvons considérer comme sûr, est qu’il naquit de l’union d’une mère du fier royaume de Bretagne et d’un père issu des Terres Normandes, fief des plus vaillants chevaliers qu’il ait été donné de rencontrer, deux régions du pays de la Subtile, langue mythique que seuls quelques Erudits pratiquent encore. Nous savons également que sa passion des récit, des images, de l’imaginaire, fut marquée par les Maîtres des Origines que furent Pierre Pelot, Druillet, R.E. Howard, Caza, San Antonio, Gary Gygax, Jules Valles, les Conteurs de l’Antiquité de cette lointaine époque, et bien d’autres oubliés de nos jours...

La Voie Verne

Un futur qui pourrait être aujourd’hui : l’usage du papier a disparu et l’ensemble des connaissances a été numérisé, jusqu’à ce qu’un virus informatique terriblement puissant et fulgurant en anéantisse une grande partie.

Dans ce monde au savoir gangrené, John, un homme d’âge mûr, devient majordome pour de mystérieuses raisons dans une famille richissime, recluse dans un immense manoir perché au cœur des Alpes. C’est là que vit Gabriel, un étrange enfant qui passe son temps dans un univers virtuel mettant en scène un XIXe siècle singulièrement décalé où il retrouve tous les héros, machines et décors de Jules Verne, un écrivain depuis longtemps oublié…

Confronté au mutisme du jeune garçon, aux secrets et aux dangers du monde virtuel dédié à Jules Verne, John s’embarque sans le savoir dans une aventure dont les enjeux se révéleront bientôt vertigineux.

Passionné par la littérature populaire et l’histoire, auteur de plusieurs romans de fantasy et de science-fiction, Jacques Martel a imaginé La Voie Verne comme un  jeu de piste pour le lecteur, qui, de surprises en révélations, découvrira le fin mot de l’histoire qu’il n’est pas prêt d’oublier. Jacques Martel partage avec nous un hommage subtil, singulier et touchant au grand écrivain fondateur de la science-fiction.

ISBN : 978-2-35408-704-3/ janv 2019 / 320 pages / grand format

20,00 

Coût d’envoi : 1€ pour la France métropolitaine et l’Europe francophone.
Pour les autres pays, merci de nous contacter.
Les commandes sont traitées dans les 24 à 72h.

Avis

  1. Yozone

    « « La Voie Verne » contient tous les rouages d’un excellent roman : une érudition partagée sur un mythe littéraire, un univers d’anticipation solide, une narration huilée à la perfection, des sujets actuels et intemporels traités avec beaucoup d’humanité. Il y a tant à en dire du bien, qu’on ne trouve que des tournures maladroites. Je m’en tiendrais à trois mots : intrigant, puis captivant, enfin éblouissant. »

  2. Les chroniques du chroniqueur

     » Jacques Martel dépeint un futur aux accents cyberpunk nuancés par un certain optimisme et un discours sur la différence. Il rend également hommage à Jules Verne, en confrontant la légende de l’auteur à une époque qui a besoin de sa manière de traiter le progrès. »

  3. Ombrebones

     » Un nouveau texte qui ose et sort des sentiers battus pour Mnémos ! »

  4. La Zone du dehors

    « Encore une réussite, à lire absolument. »

  5. Le Monde des livres

     » Outre le charme entêtant avec lequel est mis en scène l’univers, tour à tour désuet et avant-gardiste, des Dumont-Lieber, ce qui donne force et saveur à La Voie Verne tient dans le mixage temporel et littéraire effectué par l’auteur. Jacques Martel réussit en effet à mener son lecteur de l’éternité des mythes aux péripéties du roman d’aventure, du poids de l’histoire à la volatilité ludique des mondes virtuels. »

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Du même auteur chez Mnémos :

À découvrir également