• Pierre Léauté est professeur d’histoire. Ce passionné de cinéma a été plusieurs fois remarqué pour ses nouvelles et son roman fantastique et historique : "Les Temps Assassins". En modifiant l’histoire officielle, il nous permet de mieux comprendre les mécanismes de la folie des hommes.

Je n'aime pas les grands

Augustin Petit, un despote au cœur de l’Europe du XXe siècle.

La France a perdu la Première Guerre mondiale en 1919. Des cendres de la défaite, sous le joug du grand Kaiser, un homme va se relever et désigner les responsables de l’infamie : pas les femmes, pas les noirs, pas les homos… Non ! Les grands ! Car leurs têtes dépassaient des tranchées. S’engage alors la plus formidable ascension politique du Parti des Plus Petits.
Dans ce roman décalé et toujours juste, Pierre Léauté nous propose une réflexion d’une incroyable actualité sur la montée des nationalismes et la création des dictatures.

Sortie : 16 octobre 2020 | ISBN : 978-2-35408-787-6
Prix : 23,00 € TTC | Nombre de pages : 382
Couverture : Kévin Deneufchatel
Format : 140x200mm, broché à rabats, pelliculage mat, vernis sélectif

Télécharger le livret pédagogique

23,00 

Coût d’envoi : 1€ pour la France métropolitaine et l’Europe francophone.
Pour les autres pays, merci de nous contacter.
Les commandes sont traitées dans les 24 à 72h.

Ce qu'ils en disent :

  1. Laurent Leleu, Bifrost n°101

    Petit livre malin et rigolard, Je n’aime pas les grands ne s’embarrasse donc pas de précautions oratoires, plongeant immédiatement le lecteur dans un récit référencé qui flirte avec la veine satirique. Et si le texte n’est pas exempt de clins d’œil un tantinet appuyés, Pierre Léauté y révèle cependant qu’il a assurément tout d’un grand (le fourbe).

  2. Gérard Collard – Librairie La Griffe Noire

    Je trouve ça littérairement magique et brillantissime !

  3. Florence, Librairies de Port-Maria

    Augustin est un petit homme complexé et sa haine des grands lui procure la folie des grandeurs :… Sa détermination et sa hargne le propulsent, au mépris du danger, du 153ème régiment (1919) jusqu’à l’Elysée. Devenu “Suprême”, il précipite la France et le monde dans une guerre sans précédent, déporte les grands, rien ne l’arrête….. Pierre Léauté, mixant faits historiques et fiction, mène avec entrain cette farce où le “Parti des petits” prend de la hauteur œuvrant de totalitarisme. Sous sa plume, l’épopée idéologique vire à l’absurdité redondante. Une performance…

Du même auteur chez Mnémos :

À découvrir également